En coulisse – Behind the scenes

(ENGLISH BELOW)

studio virtuelEn tant que professeur de yoga, avec le confinement dû au coronavirus, il a fallu me réorganiser vite, me réinventer et surtout trouver des solutions pour garder le contact avec mes pratiquants. Le contact humain en général nous est vital. En temps de confinement, c’est tout aussi essentiel et c’est donc important d’aller au-delà des textos ou des courriels ou des chats en ligne. On a besoin d’entendre la voix des autres et idéalement voir leurs expressions faciales. Stephen Porges, auteur de la théorie polyvagal, en parle mieux que moi, si le sujet vous intéresse. Et puis comme on est en confinement, c’est le bon moment pour apprendre des nouveaux trucs! 🙃

Entre donc dans ma vie le « yoga en ligne » sous forme de vidéo et de cours en ligne live. Bien sûr, des milliers de profs du monde entier offrent ce type de services depuis des années, gratuitement ou pas. Mais pour moi, qui n’en avais jamais vraiment senti le besoin, c’était tout nouveau. Alors je partage mon expérience pour aider les autres au cas où. Je détaille tout d’abord comment j’ai fait une vidéo maison. J’ai fait une autre billet pour partager mon expérience des cours en ligne avec Zoom et Facebook Live.


En préambule

ÉQUIPEMENT

La qualité d’un enregistrement quel qu’il soit tient, bien entendu, à l’appareil utilisé (audio et image) et, en direct, à la connexion internet. À vous de voir si vous voulez investir dans un appareil plus performant en terme d’image et de son. Vous pouvez enregistrer avec un téléphone intelligent, un ordinateur, une tablette, une caméra ou caméscope, une webcam, etc. Vous pouvez utiliser le micro de l’appareil, un micro, un micro-cravate, un casque-micro, sans fil ou avec. Le choix dépend de vos besoins, de votre budget et de vos préférences.

La qualité dépend aussi de l’installation: la salle, l’éclairage, l’arrière-plan voire les vêtement que vous portez.

Je donne quelques précisions dans ce billet.


LA RÉALISATION D’UNE VIDÉO PREND DU TEMPS

La première fois surtout, ça peut prendre du temps. Il faut donc être indulgent, pas être trop pressé si on veut faire les choses bien. Parce que dans la situation actuelle, on travaille tous confinés à la maison, on partage tous l’espace familial. La prise en charge de la maisonnée est quand même plus intense. On pense qu’on a plus de temps, mais en fait, il est passé différemment. La configuration actuelle est complètement chamboulée. Personnellement, je ne vous le cache pas, cela m’a demandé beaucoup de travail, d’efforts et d’énergie, et j’ai espacé les jours de travail sur la vidéo. Le téléchargement et la manipulation des fichiers m’a aussi pris un temps fou. Un travail pour lequel je ne suis pas rémunérée directement.  Il faut donc tenir compte de tous ces critères bien réels.

J’ai mis deux semaines, ouais, avant de mettre en ligne ma première vidéo. Tout était nouveau pour moi. J’ai dû trouver l’endroit approprié et le réorganiser pour enregistrer la pratique de yoga, enregistrer la séance (de nombreuses fois… 🙄), apprendre un nouveau logiciel, éditer, couper, monter, faire le voice over, etc. Et aussi me plier à la lenteur des téléchargements (les fichiers vidéos sont souvent très lourds) et finalement apprendre à naviguer dans YouTube. Comme je devais tout apprendre, j’ai recommencé maintes fois la même pratique. Ouf!  Mais comme j’ai créé une très bonne pratique, ben, j’ai lâché prise! 😆

Ceci dit, si vous êtes plus dans l’improvisation, comme me disait un collègue, alors vous vous filmez directement sur votre téléphone là où vous pouvez, sans éditer quoi que ce soit, mettez le tout sur YouTube, Vimeo ou Facebook et le tour est joué. 😊


TRANSFORMATION D’UNE PIÈCE

Bon, on improvise comme on peut. Pour ceux qui ont déjà une pièce attitrée au yoga, c’est plus facile. J’ai transformé mon salon, seule pièce disponible, en un «studio virtuel». Ça a demandé un peu d’imagination et beaucoup de déplacement de trucs, poser des rideaux, etc., mais ça fonctionne. Donc là encore, c’est un investissement de temps et d’espace. Et si vous avez une famille et une maison à aire ouverte comme moi, ben il faut aussi s’organiser avec eux, surtout au moment de l’enregistrement: vous ne voulez pas une horde d’éléphants qui descend les escaliers! 😅

ANGLE, ÉCLAIRAGE, ARRIÈRE-PLAN ET VÊTEMENTS

Il s’agit de trouver le meilleur angle pour la caméra (caméscope, gsm, ordi, tablette, etc.) pour qu’on puisse bien vous voir en entier (debout avec les bras levés ou couchés par exemple). Ce qui veut dire que l’appareil sera à l’autre bout de la pièce.

La lumière doit être de face ou de côté, mais surtout pas derrière vous. Et oui, la luminosité change bien évidemment si vous filmez le jour ou le soir, s’il fait soleil ou s’il fait gris. À voir quand vous allumez les lampes de la maison quel effet ça a.

L’arrière-plan idéalement devrait être aussi neutre que possible, pas trop coloré, pas trop chargé. Personnellement, je n’avais pas ça dans mon chez moi, j’ai fait ce que j’ai pu en transformant mon salon.

Pour une meilleure visibilité, les vêtements devraient préférablement être uni ou neutre. Les motifs à gogo peuvent peut-être être perturbants, mais j’imagine que ça dépend aussi de votre fond. Quoiqu’il en soit, arrangez-vous pour qu’on vous voit correctement. 😊


FAIRE UNE VIDÉO

Logiciel d’édition de vidéo

J’ai utilisé iMovie. C’est un logiciel d’édition de vidéo sur Mac. On peut même extraire les fichiers audio, ce qui est très pratique. C’est assez facile d’utilisation, MAIS comme ce n’est pas du tout intuitif, j’ai regardé des tonnes de tutoriels et j’ai fait beaucoup de tâtonnage avant de comprendre le fonctionnement. Dans iMovie on peut éditer, couper, faire du montage, inclure des photos, des transitions, faire du voice over, etc., puis partager et télécharger le fichier.

ENREGISTREMENT

Il y a différentes façons d’enregistrer une pratique.

Faire la pratique en s’enregistrant directement

Vous faites la pratique et expliquer en même temps. Vous pouvez parler directement dans le micro du téléphone, tablette, ordi, etc., ou dans un micro-cravate ou encore avec un casque-micro.

J’ai commencé par la première option: faire la pratique en parlant directement dans l’appareil qui était à l’autre bout de la pièce, je le rappelle. Le résultat n’était pas très net. Dès que vous allez en flexion avant ou la face vers le sol, la voix ne porte plus très bien. Même chose pendant la méditation ou la relaxation, là où normalement la voix se fait plus douce. De si loin, ce n’est pas assez clair.

J’ai ensuite essayé avec un micro-cravate et on m’entendait très bien. MAIS le bruit de fond était terrible et dérangeant.

Je n’ai pas essayé avec le casque-micro, mais de ce que j’ai vu d’autres vidéos, on entend le professeur respirer assez fort et cela peut être plutôt perturbant et désagréable pour le pratiquant.

Voice-over

Enregistrer la pratique sans parler et enregistrer sa voix (instructions) ensuite dans le logiciel en suivant la vidéo. C’est ce que j’ai fait en troisième lieu et c’est ce qui a fonctionné le mieux pour moi. MAIS le voice-over prend du temps.

Pour l’introduction en début de séance où je suis assise et je parle, faire le voice-over est plus compliqué. J’ai parlé directement dans l’appareil, mais en même temps, je me suis enregistrée sur mon iPod (ça aurait pu être sur un téléphone ou enregistreur de qualité). Dans le logiciel iMovie, j’ai enlevé le son initial et j’ai simplement synchronisé le son du iPod avec l’enregistrement. C’était très simple à faire en fait et ça donne un très bon résultat du son.

Voice-over « inversé »

Je me dis que ça doit aussi être possible d’inverser le processus. Vous pouvez enregistrer la pratique seulement parler sur un support qui offre une bonne qualité de son. Ensuite, vous filmez la pratique en suivant vos instructions orales. Je n’ai pas essayé cette méthode. J’étais satisfaite avec le voice over et je n’avais plus envie de recommencer! 😂

Compression des fichiers et qualité

Il faut aussi savoir que l’image du produit final n’est pas d’aussi bonne qualité que ce que vous voyez parce qu’une fois téléchargé sur la plateforme en ligne, le fichier est fortement compressé. YouTube m’a même avertie de cet effet. Donc sur le téléphone, ça passe bien, la tablette aussi. Sur mon grand écran, mon visage est un peu flou. Mais comme j’ai fait le voice over, le son est bon et c’est le plus important.


TÉLÉCHARGEMENT

Comme je le disais, les fichiers vidéos sont lourds, surtout pour une pratique d’une heure. Tout téléchargement (du téléphone, de iMovie à l’ordi, vers YouTube, etc.) prend beaucoup de temps et il faut donc en tenir compte. Si vos appareils sont compatibles, c’est plus facile et cela demande moins de manipulations. Ce n’était pas mon cas. Ma configuration: téléphone sur android, ordinateur sur mac, vidéos synchronisées sur Google Photo (de mon téléphone), fichiers audio enregistrés sur iPod. Ouais, pourquoi faire simple quand tu peux faire compliqué, hein? Ah bah, j’avais pas prévu que tous ces appareils devaient co-travailler intensément! 😆

DU TÉLÉPHONE À GOOGLE PHOTO À L’ORDI À YOUTUBE

Donc j’ai enregistré la pratique sur mon téléphone (parce que de tous mes appareils, c’était celui avec la meilleure caméra – et encore j’ai un téléphone moyenne gamme). Mais pour travailler sur Mac, il fallait transférer les fichiers du téléphone. Je me suis dit pas de problème, je vais les télécharger de Google Photo sur mon Mac. Ah mais voilà, les fichiers vidéos ont mis des plombes et je veux dire par là plus qu’une demi-journée avant d’être synchronisés de mon téléphone sur Google Photo! Puis après, vu la lourdeur des fichiers, ça a pris aussi des heures pour les télécharger de Google Photo sur mon ordi. Et puis de mon ordi sur YouTube. Était-ce la connexion surchargée en temps de confinement ou c’est habituel? Je n’en sais rien. Mais c’est aussi pour ça que ça m’a pris des jours…

UTILISATION D’UNE CARTE SD

J’ai trouvé une solution qui demande plusieurs manipulations, mais qui est beaucoup plus rapide. J’ai enregistré les vidéos sur mon téléphone en utilisant une carte SD. Oui, pour ça, il faut que votre téléphone offre cette possibilité. Comme les fabricants ne font jamais les choses pour nous rendre la vie facile, Mac a refusé de lire ma carte SD de mon téléphone Android. 🙄😞 J’ai donc mis la carte SD dans mon notebook (qui fonctionne sur Windows) et j’ai téléchargé les fichiers sur une clé USB puis avec cette clé, j’ai téléchargé les fichiers sur Mac. Pour les fichiers audio sur iPod, c’était direct avec Airpod.

La morale de l’histoire? Les grandes compagnies d’informatique nous prennent pour des cons. 😕 Excuse my English.


S’ENREGISTRER

Pour moi, ce n’était pas évident de m’enregistrer. Normalement, je ne fais pas tous les mouvements en cours. Je montre et après je laisse les pratiquants faire à leur rythme et je me promène dans la salle. Je me sers de leur énergie et de leur corps pour interagir, donner des instructions, échanger, et je fais toujours des blagues, souvent mauvaises, mais au moins on rigole! 😃 Alors faire une vidéo seule dans mon salon, c’était un peu mécanique, moins naturel, pas mal plus sérieux! Je donnais les instructions et puis basta. C’était un peu comme jouer à « Jean dit ». 🤣

Mais au final, j’ai eu plaisir à faire tout le processus. Et maintenant que je sais faire, je crois que les prochaines devraient aller plus vite et mieux, le cas échéant. J’ai eu de bons retours de mes pratiquants. Et comme c’est pour eux que je l’ai fait, alors c’est tout bon. Si mes pratiquants sont contents, alors moi aussi 😊

Si vous voulez voir la vidéo, j’ai créé une section virtuelle sur le site.

 

dav

As a yoga teacher, with the lockdown due to coronavirus, I had to get organised quickly, reinvent my way of teaching a bit and, mostly, find way to connect with my practitioners. Human contact is vital in general. In times of confinement, it’s as essential and it’s therefore important to go beyond the simple sms, mail or online chat. We need to hear the voice of other people and see their facial expressions. Stephen Porges, author of the polyvagal theory expresses that better than me, if you’re interested by the subject. And since we’re in quarantine, it is a good moment to learn new stuff! 🙃

Enters in my life « online yoga » in the form of video making and online live classes. Of course, thousands of teachers around the world have been offering that type of services for years, free or not. But for me who had never felt the need, it was all new. So I’m sharing my experience to help others in case it’s needed. First by detailing how I made a home video. I made another post to share my experience of online teaching with Zoom and Facebook Live.

As preamble

EQUIPEMENT

The quality of a recording whatever it is obviously depends one the device use (for audio and image) and, live, on the internet connection. So it’s up to you if you want to invest in a more performing device for image and audio. You can record on a smart phone, a computer, tablet, camera, camcorder, webcam, etc. You can use the inbuilt microphone of the device or in a mic, a lapel-mic, headset-mic, with wire or without. The choice depends on your needs, your budget and your preferences.

The quality depends also on the installation: room, lightning, background, even clothes your wear.

I give some details about those in this post.

THE MAKING TAKES TIME

Making a video can take quite a bit of time, particularly the first time. So be indulgent and don’t be too much in a hurry if you want to do it well. The present situation means we work from home, all members of the family are lockdown in the house sharing the same space. The charge of taking care of the household is more intense. And though we think we have more time on our hands, it is spent differently. The usual configuration is turned upside down. Personally, I’ll be honest, it took me lots of work, efforts and energy, and I had to space out the days I was working on the video project. Downloading and file manipulations took me an enormous amount of time it has to be said. Work for which I wasn’t remunerated directly. So you have to take all these factors into account.

It took me two weeks, yep, to put my first video online. All was new for me. I had to find the appropriate room and reorganising it, record the practice (I did it several times… 🙄), learn a new software, iMovie for Mac, edit, cut, voice over, etc. Then be the slave of slow, and I mean slow downloading (video files are generally quite big), and finally learn to navigate into YouTube. So yes, since I had to learn everything from scratch, I did the same practice several times. Phew! Since I’ve created a very good practice, I managed to let go! 😆

That being said, if you are more the impro type of person, like a colleague of mine, than you record yourself with your phone wherever you are without editing and put the video on YouTube, Vimeo or Facebook and Bob’s your uncle. 😊

TRANSFORMING A ROOM INTO A STUDIO

Well, here we improvise and do what we can. For those who already have a yoga room, then it’s easy. I transformed the living room, only room available for this, into a virtual studio. This meant moving furnitures and stuff around, putting curtains up, etc. but it works ok. So there again, it’s an investment in time and space. And if you have a family and an open house like me, then you do have to organise all this with them, particularly when you are recording. You don’t want a hoard of elephants going down the stairs while recording! 😅

ANGLE, LIGHT, BACKGROUND AND CLOTHES

You have to find the best angle to place the camera (phone, computer, tablette, etc.) so that you can be seen entirely (standing up with arms up or lying down for example). This means the camera will most probably be at the end of the room.

Light: in front or or side but not behind. And yes, lighting changes if you film during the day or night, if it’s sunny or grey. And check also how it looks when you have to turn on the inside lamp.

Background should ideally be as neutral as possible, not too coloured and not too full. I didn’t have that in my home. So I made do by transforming my living room.

To be more visible, your clothes should preferably be one colour or as neutral as possible. Bright patterns may be disturbing, but I suppose it also depends on your background. Whatever you do, just make sure that we can see you correctly. 😊

MAKING A VIDEO

Video editing software

So I learnt to use iMovie. It’s a software that runs on Mac. It’s even possible to extract audio files from the video which I find very useful. It’s easy to use. BUT it’s not very intuitive so I had to go through several online tutorials and mess about a lot before I understood how to work with it smoothly. In iMovie you can edit, cut, voice over, insert photos, transitions, etc, then share and download the file.

RECORDING

There are various ways to record a practice.

Do the practice and record directly into the device

You do your practice and explain as you go along. You can talk directly in your device (phone, computer, tablette, etc.) or use a lapel-mic or a headset-mic.

I started by the first option, recording directly into the phone, which was at the end of the room. The result was not so clean. As soon as you go into forward bend or are facing the floor, the voice isn’t as loud. Same thing during meditation or relaxation where the voice is usually softer. So from far away, it wasn’t clear enough.

I then tried with a lapel-mic and we could hear my voice very well. BUT the background noise was terrible and quite disturbing.

I didn’t try the headset-mic. From what I had seen in other videos, we can hear the teacher breathe fairly loudly and this can be rather disturbing and disagreeable for the practitioner.

Voice over

Record the practice without talking and record your voice (instructions) afterwards in the editing software following your video. This is what I did the third time and that is what worked best for me BUT doing voice over does take time.

For the intro at the beginning of the session where I speak while sitting, doing voice over would have been very difficult. I recorded directly into the device but at the same time I recorded on my iPod (could have been a good quality phone or recording device). In iMovie I took out the initial sound and I simply synchronised the sound from the iPod file to the video. It’s quite simple to do really and it gives quite good results.

« Reversed » Voice over

I think it could be possible to do the reverse processus. That is record the practice using your voice only first on a good quality device. Then film yourself doing the practice following your own oral instructions. I didn’t try this method. Since the voice over method worked well I wasn’t about to do it again! 😂

Quality and file compression

Know also that the image of your final product will not be as good quality as what you see on your screen as once downloaded onto an online platform the file is very much compressed.  YouTube had warned me of that effect. So on the phone and tablet it is fine but on my big computer screen, my face is a little blur. But since I did the voice over, the sound is good and that is the most important.

DOWNLOADING

As I said earlier, videos are heavy files, especially for an hour practice. All downloading take time (from the phone, from iMovie onto computer, towards YouTube, etc.). So you have to take this into account. If your devices are all compatibles, then your life is easier and you will have less manipulations to do. That wasn’t my case. My configuration: a phone on Android, a Mac computer, videos from my phone synchronised in the cloud to Google Photo, audio file recorded onto iPod. Yep, how to complicate one’s life. Yeah, well I’ve never thought all those devices were to be co-working so intensely! 😆

FROM PHONE TO GOOGLE PHOTO TO COMPUTER TO YOUTUBE

So I recorded the practice on my phone (because of all the devices it was the best camera I had, even if I only have a mid-range phone). But in order to work on my Mac, I had to transfer the files from my phone. So I thought no problem, I will download them directly to the Mac from my Google Photo account. BUT, the files literally took hours, by that I mean more than half a day before being synchronised from my phone to Google Photo! Then given the « weight » of the files, it took hours to download from Google Photo onto my Mac. And same from my computer to YouTube by the way. Plenty of time to make a cup of tea, hey. Was it the connexion that was loaded because of lockdown and everyone working from home? I don’t know. But it’s also why it took me days to finish my video project…

USING SD CARD

I found a quicker solutions that implied many manipulations though. I recorded on my phone using a SD card. Yes, of course, for that your phone has to give you that possibility. But since computer companies don’t want to make our life easier, Mac refused to read the SD card from my Android phone. 🙄😞 I then put the SD card into my notebook (which functionS under Windows) and downloaded onto a usb key then took the key into my Mac and dowloaded the files there. For the audio files on iPod, it was direct with Airpod.

Conclusion: big IT companies are taking the piss and think we’re complete idiots. 😕 Pardon my French.

RECORDING ONESELF

For me, the exercise of recording myself doing the practice wasn’t obvious. Normally, I don’t do all the mouvements in class. I show it and then I leave my practitioners do things at their own rhythm while I walk about in the room. I use their energy and their body to cue, interact, exchange, and I always make jokes, often bad ones but at least we laugh! So doing the practice alone in my living room was a bit mechanical, less natural, and much more serious! It was a bit like playing « Simon says ». 🤣

All in all, it was an enjoyable experience. And now that I know how to do it, I hope the next videos, if I make anymore, will go better and faster. I had good comments from my practitioners. And since it’s for them I made it, then it’s all good. If my practitioners are happy, so am I. 😊

If you want to see the result, I’ve created a virtual section on the site. The video is in French though. 😉

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close